Quelle reconversion pour un enseignant ? | Se lancer dans l’immobilier 

quelle reconversion pour un enseignant ? Devenir Agent immobilier

Passer de l’enseignement à la transaction, quelle idée ! Et pourtant, devenir agent immobilier pourrait être une piste à considérer dans ta reconversion. Évoluer du métier de professeur à celui d’agent immobilier pourraient t’apporter de réels bénéfices : liberté géographique, communication uniquement entre adultes, découverte approfondie de ton environnement local, apprentissage continu au fil des tractations, rencontre de clients variés, constitution d’un réseau de professionnels de différents secteurs, en plus d’un salaire attractif et de perspectives d’évolution. 

Ce qui fait le cœur du métier d’agent immobilier est la qualité de son sens relationnel. En tant qu’ancien professeur, ça doit te parler, non ? En effet, sa mission consiste à accompagner les acheteurs et les vendeurs dans la réalisation de transactions immobilières, de la prise de mandat à la signature chez le notaire. Alors, voyons comment devenir agent immobilier, comment exercer avec ou sans diplômes, en indépendant à son compte ou en agence. Voici des pistes pour te lancer dans ce nouveau statut !

Quelle formation adulte faut-il suivre pour devenir agent immobilier ? 

Une fois obtenues la rupture conventionnelle ou la démission de l’Éducation nationale, place à la formation pour devenir agent immobilier. En effet, le métier est réglementé par la possession de la carte professionnelle (CP), délivrée par la Chambre de Commerce et d’Industrie. C’est un document légalement obligatoire pour réaliser des transactions et créer son agence. Pour te la procurer, tu dois justifier d’un BTS Professions immobilières ou d’un bac+3 juridique, économique ou commercial. Pas de panique. Deux options s’offrent à toi, avec ou sans reprise d’études, t’apportant deux statuts distincts :

  • Tu fais une formation dans le but de devenir agent immobilier ou responsable d’agence. Tu t’inscris alors au choix, en BTS professions immobilières ou en Licence Pro (aussi appelé Bachelor) responsable d’affaires en immobilier. Ces cursus se font en deux ans pour le BTS, et un an pour le Bachelor. La formation se déroule en alternance en institut de formation et en entreprise. Grâce à ces diplômes de niveaux bac+2 ou bac+3, tu obtiens la fameuse CP qui permet l’ouverture de ta propre agence et le recrutement d’agents immobiliers. 
  • Tu fais une formation dispensée en interne par le réseau de mandataires auquel tu choisis de t’affilier. Cela t’autorise à travailler directement, sans diplômes. Tu deviens ainsi mandataire immobilier, métier aussi appelé agent immobilier indépendant, négociateur immobilier, ou agent commercial en immobilier. Tu exerces alors à ton compte après inscription au Registre spécial des agents commerciaux (RSAC). Tu ne seras pas détenteur de la carte professionnelle, celle-ci se trouve au siège du réseau de mandataires que tu as intégré.

Quelles sont les missions d’un agent immobilier ? 

Faire sourire les clients avec le bagout de Stéphane Plaza ne suffit pas. Tes fonctions seront variées pour mener une transaction du début à la fin. Voici les 10 activités principales que tu auras :

  • prospecter pour décrocher de nouveaux mandats de vente ;
  •  évaluer les biens immobiliers au prix le plus juste ;
  •  apprécier la durée de la vente ;
  •  réaliser le métrage du bien en loi Carrez ;
  •  rassembler les pièces indispensables à la vente ;
  •  examiner la nécessité des différents diagnostics ;
  •  organiser les visites ;
  •  vérifier la solvabilité de tes futurs clients ;
  •  chercher des éléments de négociation ;
  •  argumenter avec des informations fiscales, juridiques et techniques. 

Où exercer le métier d’agent immobilier ? 

Se loger étant un besoin vital, ce métier peut s’exercer partout. Tu pourras choisir de travailler dans une agglomération urbaine dynamique, une charmante campagne ou une zone touristique. En tant que mandataire immobilier, le travail se fait en indépendant chez soi. En tant qu’agent immobilier, il s’effectue en équipe au sein d’une agence immobilière, faisant souvent partie d’une franchise immobilière. 

Dans les deux cas, les relations professionnelles doivent être soignées et entretenues. Chaque occasion d’étoffer son réseau est une opportunité à ne pas rater : la famille, les amis, les collègues, les confrères et consœurs, les commerçants du quartier, les amis d’amis… sont tous des clients potentiels. Ce métier peut donc s’exercer devant son ordinateur, au café, en agence, en discutant au détour d’une rue, absolument partout ! 

Quelles sont les perspectives d’évolution ? 

Selon votre statut et votre parcours, les rémunérations sont variables. Fini, le salaire fixe de professeur ! Le mandataire immobilier est indépendant, il se rémunère en pourcentage sur les honoraires des ventes qu’il effectue. Pas de vente, pas de revenu. 

L’agent immobilier est quant à lui salarié ou gérant d’une agence, il touche un salaire fixe, plus des commissions sur les ventes.

Le marché de l’immobilier étant en perpétuel mouvement, cela nécessite de mettre de l’argent de côté dans les bons mois, pour pouvoir assumer les périodes moins fastes. Pour évoluer, il est également possible d’encadrer une équipe, de développer de nouveaux services, ou de t’appuyer sur tes qualités de pédagogue pour proposer des formations en immobilier par exemple.

Par ailleurs, l’immobilier de luxe est un segment spécifique qui résiste aux fluctuations de marché. Il peut s’avérer un excellent filon si tu maîtrises une langue étrangère, que tu as une présentation soignée, une éloquence certaine, ainsi qu’une appétence particulière pour le patrimoine architectural. Accéder à ces agences de prestige ne se présentera pas du jour au lendemain, il faudra accumuler de l’expérience avant d’envisager cette évolution. 

Quelle reconversion pour un enseignant ? Le métier d’agent immobilier est fait pour toi si…

Tu es capable de te surpasser pour apporter une expertise de qualité aux clients. Pour le reste, les anciens profs disposent de superbes prérequis ! Aussi appelées « soft skills », ce sont des compétences comportementales, à la croisée des aptitudes et des traits de personnalité. Voici 10 compétences transférables que tu possèdes déjà pour réussir dans l’immobilier : 

  • La gestion du stress. Tu sais gérer plusieurs activités simultanément, atteindre tes objectifs, même dans un environnement difficile. 
  • Un bon relationnel. Tu sais t’exprimer avec éloquence. Après tant d’interactions avec un large public, tu as un contact aisé et enthousiaste.
  • Le sens de l’écoute et de la négociation. Tu sais reformuler et synthétiser des propos, trouver un compromis et dénouer des situations complexes. 
  • Le sens du service. Tu sais te concentrer efficacement sur ton interlocuteur, tu maîtrises les codes relationnels de la communication orale. 
  • L’organisation et la rigueur. Tu gères les délais et les plannings comme personne. 
  • L’autonomie. Tu sais prendre des décisions et proposer des solutions créatives. 
  • L’adaptabilité. Tu sais faire face à n’importe quel imprévu (tu as déjà vécu tant d’événements surréalistes en classe, rien ne te fait plus peur !)
  • La curiosité. Tu sais apprendre chaque jour, réaliser une véritable veille informationnelle, car tu t’intéresses à la société et à ses changements. 

Devenir agent immobilier est donc tout à fait accessible aux anciens professeurs. Alors, se lancer dans l’immobilier, cap ou pas cap ?

Article écrit par Marlène Fauste

Laisser un commentaire

construire-projet-professionnel

En route vers une reconversion professionnelle plus épanouissante

  • Définis tes valeurs
  • Prends conscience de tes talents
  • Liste tes indésirables
  • Identifie tes besoins
  • Crée ton idéal professionnel