Détachement de l’éducation nationale | FAQ

detachement-education-nationale

Le détachement favorise la mobilité des enseignants et ouvre de nouvelles perspectives professionnelles. Lauren, ex professeur des écoles, a eu la gentillesse de partager son expérience. Dans cet article, tu liras son témoignage et trouveras toutes les informations utiles sur le détachement de l’Éducation nationale.

Comment fonctionne un détachement de l’Éducation nationale ?

C’est un processus qui permet à un enseignant du premier ou du second degré de travailler temporairement hors de son corps d’origine. Comme pour une disponibilité, pendant cette période, l’agent n’est plus titulaire de son poste. Cependant, il continue de bénéficier de ses droits à l’avancement et à la retraite liés à son statut de professeur.

De son initiative, il peut rejoindre un emploi dans :

  • son administration d’origine ;
  • une autre administration ;
  • une autre fonction publique ;
  • une association.

Lauren a postulé une première fois au sein du réseau Canopé en janvier 2021, mais en mars, l’Éducation nationale rejette sa demande. Nullement découragée, quelques mois plus tard, elle repère une annonce sur le site place de l’emploi. Le ministère des armées recrute un ingénieur pédagogique. Elle envoie un CV avec une lettre de motivation. Sa candidature est retenue et elle décroche un premier entretien téléphonique avec sa future cheffe. Elle rencontre ensuite les RH et une partie de l’équipe. Elle obtient le poste en juillet 2021 et dans la foulée sollicite un détachement. Elle doit attendre fin aout et harceler sans cesse le secrétariat de son IEN pour enfin recevoir une réponse positive.

Bon à savoir :
Tu ne peux postuler que sur un emploi de catégorie A et à temps plein

Qui peut bénéficier d’un détachement dans l’Éducation nationale ?

Il est ouvert aux enseignants titulaires, aux personnels administratifs, et parfois même aux personnels de direction. Cependant, tu dois pouvoir justifier au moins d’un an d’ancienneté dans l’Éducation nationale pour être éligible au dispositif.

Ta demande est soumise à l’approbation de la direction générale des ressources humaines du ministère de l’Éducation nationale. Celle-ci se met en relation avec le rectorat ou le DASEN de ton département qui émet un premier avis. Ton administration évalue la possibilité de te laisser partir sans compromettre le bon fonctionnement du service. Autant te dire que dans certaines académies déficitaires, ce n’est pas gagné ! L’accord donné se matérialise par un arrêté individuel de détachement qui mentionne :

  • la date de prise de poste ;
  • la durée du détachement ;
  • le corps d’accueil ;
  • les fonctions occupées ;
  • le lieu d’affectation ;
  • l’indice de rémunération.

Lauren était professeure des écoles depuis 6 ans lorsqu’elle a obtenu son détachement.

Bon à savoir :
Le détachement est accordé de droit dans certains cas :
– exercer un mandat local ;
– exercer un mandat syndical ;
– réaliser un stage ou une période de scolarité préalable à la titularisation dans un emploi de l’État, d’une collectivité territoriale ou de l’un de leurs établissements publics, ou pour suivre un cycle de préparation à un concours donnant accès à l’un de ces emplois.

Quel salaire en cas de détachement ?

Celui-ci dépend en grande partie de la rémunération versée avant le départ de l’agent et des barèmes applicables dans l’administration ou l’établissement d’accueil. Quoi qu’il en soit, le détaché reçoit un salaire équivalent, majoré des primes ou des indemnités spécifiques liées à son nouveau poste.

Ainsi, Lauren a profité d’une augmentation mensuelle de 700 euros grâce aux différentes primes. De plus, elle perçoit une fois par an, une prime supplémentaire d’environ 2000 euros. Ça fait rêver, non ?

Quelle est la durée d’un détachement ?

Celle-ci peut varier en fonction des besoins de l’administration d’accueil, des accords entre les établissements et des réglementations en vigueur. Le détachement de courte durée (6 mois) ou de plus longue durée (5 ans maximum) est défini au préalable et peut être renouvelé (sauf pour les détachements de courte durée).

Quels sont les avantages du détachement ?

Tout d’abord, il offre l’opportunité d’acquérir des compétences en exerçant de nouvelles fonctions :

  • administratives ;
  • financières ;
  • juridiques ;
  • etc.

Lauren est chef de section ingénieur pédagogique. Elle gère une cellule de numérisation et encadre deux personnes. Elle et son équipe mettent en place des cours à distance pour une branche de l’armée. Ils créent les supports, enregistrent les voix off et s’occupent de la mise en ligne. Elle pilote également la communication de son unité. Dès sa prise de poste, elle s’est formée aux logiciels qu’elle utilise au quotidien.

Elle reconnait que cette expérience lui a permis de reprendre confiance en elle et en ses compétences. Elle apprécie surtout d’être valorisée, ce qu’elle ne ressentait pas lorsqu’elle était professeure des écoles. En outre, Lauren bénéficie d’avantages et de conditions de travail que n’offrent pas l’Éducation nationale :

  • liberté de s’absenter pour des rendez-vous médicaux ;
  • télétravail 2 jours par semaine avec le matériel fourni ;
  • 45 jours de congés par an ;
  • charge de travail allégée malgré ses 38 heures hebdomadaires ;
  • formations à la carte et frais remboursés.

Que se passe-t-il à l’issue d’un détachement de longue durée ?

Les enseignants du premier et du second degré informent le rectorat, soit :

  • du renouvellement de leur détachement ;
  • de leur intégration définitive dans leur corps d’accueil ;
  • de la reprise de leur poste d’enseignant.

L’agent conserve les avantages acquis dans le corps d’accueil lorsqu’il reprend ses fonctions au sein de l’Éducation nationale. S’il souhaite changer d’école, de département, d’académie, il doit participer au mouvement.

Après avoir passé plusieurs années en détachement, le ministère des armées a décidé de garder Lauren. Ainsi, elle a pu tirer un trait définitif sur sa carrière d’enseignante. Aujourd’hui, l’unité dans laquelle elle travaille se restructure et se retrouve délocalisée à 2 heures de chez elle. Cela ne semble pas l’inquiéter, car elle sait pouvoir compter sur la présence des RH et des syndicats pour la soutenir. D’ailleurs, elle a déjà trouvé une piste sérieuse pour un poste équivalent à quelques minutes de son domicile.  

Bon à savoir :
Après une période de cinq ans en détachement, l’agent reçoit obligatoirement une proposition d’intégration du corps d’accueil.

Comment trouver un poste en détachement ?

Je te conseille de concentrer tes recherches sur les sites suivants :

Explorez aussi régulièrement les sites institutionnels comme ceux des universités, des INSPE et de CANOPE. N’hésitez pas à créer des alertes pour être informés des dernières annonces publiées.

Enfin, si un poste t’intéresse, mais que tu estimes ne pas détenir toutes les compétences attendues, postule quand même. Que risques-tu ? Que ton CV ne soit pas retenu ? Sois audacieuse et persévère !

En résumé, le détachement de l’Éducation nationale permet aux professionnels de l’enseignement de travailler provisoirement dans d’autres établissements ou administrations tout en maintenant leur lien avec l’Éducation nationale. Il offre la chance d’enrichir son parcours professionnel et d’amorcer une reconversion en douceur.

Publications similaires

Laisser un commentaire